Divine Comédie
Psychè et Thumos

Tout commence par un scintillement éphémère
Cette braise spirituelle pulse et sourde, impassible
Cet assemblage de particules élémentaires
Détonne, parcelle de matière dans l’immense vide

Puis, cet engrenage infernal se met en marche
Les cellules se démultiplient, incontrôlables
La pierre devient sang, s’anime, se meut et s’entache
Les os, macabre et complexe structure, se cabrent

L’espace d’un instant, l’œuvre vacille, incertaine
Sa faiblesse la terrasse, misérable créature
Mais cet amas organique livide, pâle et blême
N’est heureusement pas seul dans son aventure

L’étincelle s’embrase, splendide soleil aux mille feux
Absorbe toute l’énergie qui l’entoure, se nourrit
Aime, partage et transcende tout ce qui est précieux
Se projette vers l’avenir et échange. Elle vit.

Simon