Divine Comédie
Vainglory

Mer d'acier rutilant, contenue
Murailles, digue retenant les flots
Inertie puissante mise à nu
Sur laquelle flottent les drapeaux

Comme un grincement, une ouverture
Un cor de guerre tonne dans la brume
Une vague se déverse dans la fissure
Martelant le sol comme une enclume

Les lances s'abaissent, embruns meurtriers
Transpercent toute défense, la broient
Cette force naturelle ne saurait s'arrêter
L'eau se teinte de rouge pour un Roi

Puis, comme lassés, les rouleaux ralentissent
Retournent en leur sein, cœur du tumulte
Les dernières rigoles glissent et frémissent
Exaltées dans la pureté de cette lutte

Simon