Divine Comédie
Le Poete et la Lune

Chaque soir, ce rendez-vous nocturne
J’observe la Lune, astre pâle
Irradiant sa lumière dans la brume
Cette distance me fait mal

Je tente de la rejoindre
Mais les moyens me font défaut
Saurais-je l’atteindre ?
Je ne le sais, mais il le faut

Parfois, je me masque les yeux
Tentant d’oublier sa présence
Mais elle me voit et je ne peux
Ignorer ses pleurs sans perdre mes sens

Alors, dès le lendemain
Je continuerai mes plans insensés
Et un jour, j’en suis certain
Sur elle, je poserai le pied

Simon