Divine Comédie
Non-dits

Ne fais pas semblant de m’aimer, s’il te plait
Tu masques tes sentiments chaque seconde
Ce poison s’insinue profondément, tu sais
Mon malaise m’étouffe, ruine mon monde

Pourquoi m’as-tu acceptée dans ton foyer
Serait-ce pour mieux me détruire ?
Ou bien est-ce cette même lâcheté
Qui me tourmente sans me le dire

Depuis sa mort je vis ici, au milieu de vous
Depuis ce jour je fais semblant de sourire
Dans la tension sourde de ce tabou
N’ayant d’autre choix possible que de subir

Laisse-moi tranquille, je n’ai pas choisi ceci
Cesse-donc de m’arracher les ailes
S’il te plait, aime moi juste un peu même si
Je suis le fruit d’une union infidèle

Simon