Divine Comédie
Description

Voir le premier extrait des Ombres d'Hamelfer.

Les Ombres d'Hamelfer (extrait 3)

Alors qu'elle traînait dans un couloir, un garde l'interpella, lui signalant qu'Ahren souhaitait lui parler. Cérès se rendit donc à son bureau et frappa à la porte ; Comme il l'autorisait à entrer, elle s'installa dans le même siège que la dernière fois.

- Bonjour Cérès, dit-il en se redressant.
- Bonjour, capitaine.
- Je t'ai dit que tu pouvais m'appeler Ahren. Je trouve ça moins formel, et l'on me sert assez de "capitaine" toute la journée. Enfin, est-ce que tu te plais ici ?
- Oui, répondit-elle timidement.
- Je sais que je ne me suis pas beaucoup occupé de toi, mais mon poste me prend énormément de temps. J'ai appris que tu te débrouillais très bien pour subvenir à tes besoins, fit-il d'un air amusé.

Elle rosit légèrement.

- Excusez-moi.
- Ne t'en fais pas, je disais ça pour t'embêter. Si je t'ai fait venir, c'est que je dois te parler de ton avenir.
- Mon avenir ?
- Oui, à commencer par ton éducation. Je vais demander à certaines personnes de la guilde de te consacrer du temps afin de te former. A la campagne il n'est pas nécessaire de savoir lire, écrire ou compter, mais je tiens à ce que les personnes sous ma responsabilité sachent le faire.

Il marqua une pause, plongeant son regard dans le sien.

- Mais comme toute chose, il y a une contrepartie ; pour le moment je ne te demanderai rien, mais il faudra tôt ou tard que tu travailles pour la guilde. Tout le monde ici accomplit sa part des choses pour le bon fonctionnement de l'ensemble, tu comprends ?
- Oui, je comprends. En quoi consistera ce travail ?
- Il est encore trop tôt pour en décider. Tu es un peu jeune, c'est pourquoi nous allons te laisser te concentrer sur tes leçons pour le moment.
- D'accord.
- Avant que tu partes, j'ai des nouvelles de la capitale Hortyliar, Weltall. Shin sera de retour d'ici quelques semaines avec Neals. Tu seras prévenue de son arrivée. Il était assez inquiet à propos de ta santé, et je suis sûr qu'il sera heureux de te voir sur pied.

Il la congédia, aussi elle arpenta les couloirs en tournant et retournant ces nouvelles dans sa tête. Pourquoi donc ce Shin s'intéressait-il tant à elle ? Peut-être par pitié, pensa-t-elle. La réponse à ses questions viendrait en son temps, puisqu'il ferait son apparition dans les semaines à venir. Cérès marcha ainsi en cogitant pendant un moment, puis se dirigea vers l'atelier des couturières afin de les regarder travailler, faute de mieux. Quelques jours plus tard, elle se morfondait à sa fenêtre quand le serviteur lui amenant son petit déjeuner entra. Il l'informa qu'elle allait commencer sa première leçon :

- Votre professeur sera le vétéran Waldemar. Il vous attend dans son bureau qui est situé dans le septième étage de la tour administrative.
- Les gardes ne me laisseront pas passer, fit-elle remarquer. J'ai déjà essayé, vous savez.
- Ahren a fait suivre l'information aux gardes de la tour carrée, vous serez donc libre d'y circuler. Il faut comprendre que le complexe impérial n'est pas un lieu pour les enfants, et certaines ailes nécessitent un contrôle permanent des allées et venues.

Le regard foudroyant qu'elle lui lança le fit ciller.

- L'enfant que je suis va se préparer, grinça-t-elle. Si vous n'y voyez pas d'inconvénient, bien sûr.

Elle accompagne cette dernière phrase d'un regard sans équivoque vers la massive porte et le serviteur s'éclipsa, un peu vexé. La traiter d'enfant, elle !

Simon